Association Française pour l'Étude de l'Âge du Fer

Chauvigny - 2007

Diaporama en cours de chargement


Le 31ème colloque de l' AFEAF s'est déroulé du 17 au 20 mai 2007 dans la petite ville médiévale de Chauvigny (Vienne), en présence de 280 participants. Ce chiffre est légèrement inférieur à celui enregistré au colloque de Saint Romain en Gal de 2006, mais ce dernier, rappelons-le, était organisé en commun avec nos collègues bronziers de l'APRAB.
La densité du programme avait obligé les organisateurs à tenir ce colloque sur une durée de trois jours et demi, du jeudi au dimanche matin, repoussant ainsi l'excursion au dimanche après-midi. Le nombre conséquent des auditeurs du dimanche matin a validé cette démarche. L'excursion ne pouvait d'ailleurs concerner qu'un nombre restreint de participants, compte tenu des conditions particulières des visites ( abri orné d'Angles sur l'Anglin, peintures carolingiennes de Saint Pierre les Eglises.
Comme d'habitude, le colloque était divisé en deux parties. La première ( une journée et demie) concernait les âges du Fer entre Loire et Dordogne, y compris le Limousin occidental. Quatre réunions préparatoires, organisées par A. Duval, avaient permis de sélectionner les communications. Afin que les participants accèdent malgré tout à une information plus large, J. Gomez de Soto avait réuni un grand nombre des données discutées lors de ces journées en un volume, offert à tous les collègues inscrits.

La deuxième partie (deux journées) concernait les « habitats et paysages ruraux en Gaule, Vième – Ier s. av. J-C. ». Elle traduisait là aussi tout un travail effectué en amont par un comité scientifique, et notamment P. Barral, G. Blancquaert, T. Lorho, P. Maguer, F. Malrain, V. Matterne, P. Meniel, Y. Menez, O. Nillesse. Une base de données sur les sites ruraux a commencé d'être constituée. Le fichier, conçu par T. Lorho (SRA Bretagne) a été alimenté essentiellement grâce à un PAS de l'INRAP, coordonné par G. Blancquaërt et F. Malrain. Des collègues d'autres institutions ont coordonné l'alimentation de cette base, dont l'état « mi-2207 » a été présenté au cours du colloque. Son utilisation a d'ores et déjà permis d'alimenter plusieurs communications, lesquelles ont côtoyé d'autres, plus traditionnelles. Le colloque a permis de reposer les bases d'une réflexion ouverte sur tous les aspects de l'agriculture, de l'économie, de la société, et des formes d'occupation du territoire, au delà d'un simple approfondissement de la notion de « ferme ».
Un grande nouveauté a été la présentation par des chercheurs, toutes origines confondues, de  leur travaux mis en commun dans les domaines de la paléozoologie, de la carpologie, de la dendrochronologie, et de la palynologie. Cette réunion des compétences et la mise en relation avec la base « sites », d'ores et déjà amorcée pour la paléozoologie, est riche d'avenir.
Des collègues venus d'autres pays ( Royaume Uni, Pays-Bas, Tchéquie, Suisse, Allemagne) ont permis de mesurer les manières différentes dont un tel sujet pouvait être abordé.

La conclusion de cette partie du colloque et une ouverture en direction du colloque de Bourges, en 2008, ont été faites par S. Fichtl.
L'organisation financière et matérielle du colloque a été assurée par une petite équipe (se comptant sur les doigts d'une seule main!) menée par Max Aubrun et Isabelle Bertrand (Société de recherches archéologiques du pays chauvinois). Notons, entre autres,l'espace fourni par la salle de spectacles, l'écran géant, le barnum dressé à deux pas du colloque (permettant un gain de temps énorme), la visite nocturne de la ville de Chauvigny, un concert improvisé par le maître de céans... N'oublions pas le sac de plage qui vous permettra de repenser au colloque en pleine période estivale.
Les temps de parole ont été respectés, donc les pauses également,  les participants du colloque ayant donc pu suivre quarante communications (!) sans être épuisés.

Enfin, l'un des temps forts du colloque a été la visite de l'exposition «  de pierre et de terre, les Gaulois entre Loire et Dordogne », organisée par le service des musées de la ville de Chauvigny (c'est-à-dire les mêmes personnes !). Cette exposition révélait à nos yeux un triple intérêt :

  • une vraie grande exposition dans le cadre prestigieux du donjon de Gouzon
  • nombre d'objets présentés peu connus, voire tout récemment découverts
  • un catalogue, coordonné par les Commissaires I. Bertrand et P. Maguer, qui, outre le fait qu'il s'agisse d'un magnifique ouvrage, est un véritable manuel qui fait le point sur de nombreux sujets concernant l'âge du Fer dans la région.

Tous les remerciements de l'AFEAF vont à ceux qui ont permis la réalisation de ces manifestation. La ville de Chauvigny a consenti un effort particulier. La DRAC, le Conseil Régional ont aidé d'une manière considérable. L'INRAP,  l'Université de Poitiers, à travers son équipe « HeRMA » se sont largement investis. Citons encore le Conseil Général.

Tous les souvenirs des colloques

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu