Association Française pour l'Étude de l'Âge du Fer
Publications > Normes de publication des colloques

Normes de publication des colloques de l'AFEAF

Délais de remise des contributions : 

Les articles devront impérativement être parvenus au secrétariat d’édition avant le 31 octobre qui suit le colloque, sauf cas particulier (projet de PAS Inrap, maladie …).

Ne seront publiées que les contributions originales, inédites et qui entrent effectivement dans la thématique du colloque.

Chaque contribution sera revue par deux relecteurs, choisis dans le comité scientifique du colloque ou dans le CA de l’AFEAF. En cas de besoin, un relecteur extérieur pourra être sollicité.

 La taille des contributions est fixée comme suit :

Communications orales :

- 50 000 signes maximum (espaces inclus), y compris un résumé en deux langues (au choix : français, anglais, allemand) n’excédant pas 1 000 signes et les références bibliographiques ; 


-10 à 15 illustrations, correspondant à 9 pages au maximum (voir normes infra). 


 

Posters :

          -  7 000 signes maximum (espaces inclus), y compris un résumé en deux langues (au choix : français, anglais, allemand) n’excédant pas 1 000 signes et les références bibliographiques ; 


                     -  4 à 6 illustrations, correspondant à 6,5 pages au maximum (voir normes infra). 


 

  • Normes de présentation :

 

- sur la première page, indiquer le titre exact de la contribution, les nom et prénom en entier et en minuscule de chaque auteur et collaborateur, ainsi que leur qualité, leur organisme de rattachement et sa localisation géographique, leur adresse e-mail.

- sauf mention explicite, c’est le premier auteur qui sera l’interlocuteur du secrétariat d’édition du colloque.

- les illustrations doivent être séparées des fichiers textes. Il ne sera pas accepté de fichiers graphiques ou images intégrées directement dans les textes.

- On attend donc, d’une part, un fichier texte comprenant le texte courant de l’article avec à la suite la bibliographie, la liste des illustrations et d’éventuelles annexes (liste de sites, par exemple), d’autre part, un dossier contenant les illustrations, aux formats prescrits (voir infra).

 

  • Texte courant des articles :

 

- les textes seront présentés le plus simplement possible, sans aucune mise en page : ni colonnes, ni saut de pages, ni paragraphes solidaires, ni feuille de style. Ne pas utiliser de puces, de tabulations ou de saut de ligne forcé. Ne pas saisir les titres ou intertitres en majuscules ; ne pas mettre de point à la fin d’un titre ou d’un intertitre.

- utiliser une seule police de caractères (Calibri, Times …) et un seul corps (12). Ne rien souligner, ne pas recourir aux enrichissements typographiques, sauf (en italique) les mots et citations en langue latine ou étrangère ainsi que les lieux-dits.

Les sous-titres (3 niveaux au maximum) seront hiérarchisés en numérotation continue (minuscules standards, non gras, non souligné ; ne pas utiliser de majuscules). Ne pas mettre de point à la fin d’un titre ou d’un intertitre.

Exemple :

1. L’environnement et sa gestion

1.1. Le cadre géographique

1.2. Le milieu

1.2.1. Évolution du climat

1.2.2. Cadre botanique

 

  • Notes

Les notes de bas de page seront peu nombreuses et aussi brèves que possible. Elles seront numérotées en chiffres arabes et peuvent être indexées dans le texte. Les appels de notes dans le texte doivent être placés avant le signe de ponctuation. Les notes de bas de page ne peuvent en aucun cas être utilisées pour des appels bibliographiques.

 

  • Références aux figures

Toutes les figures (photographies, dessins, graphiques, tableaux, plans) doivent être appelées dans le texte, selon l’ordre de leur apparition. Elles seront numérotées en continu, quelle que soit leur nature : carte, plan, histogramme, photographie… Dans le texte, leurs références seront abrégées et placées entre parenthèses : (fig. 2) ou (fig. 3, n° 2) ou (fig. 4, A) ou (fig. 8 à 10).

 

  • Légendes des illustrations

Les légendes figureront en liste, par ordre d’apparition, en fin de contribution, à la suite de la bibliographie. Elles doivent être complètes et précises et mentionner, entre parenthèses, les auteurs et détenteurs des droits sur les illustrations. (Ex. : cl. untel/INRAP, dessin untel/CNRS).

Dans le cas de reproduction soumise à autorisation, la demande doit être faite par l’auteur et jointe au dossier.

Les tableaux sont considérés comme des illustrations et doivent être numérotés en continu, avec les autres illustrations (cartes, graphiques etc).

 

  • Appels bibliographiques

Les appels bibliographiques seront intégrés dans le texte courant et comporteront, entre parenthèses, le nom d'auteur, l'année, éventuellement les pages ou figures (ex : Martin 1998, p. 5, fig. 3) ; dans le cas de deux auteurs : (Dubois, Dupond 1981) ; au-delà de deux auteurs : (Durant et al. 1983, fig. 3 p. 26) (mais tous les auteurs seront mentionnés en bibliographie finale). Dans le cas de plusieurs appels bibliographiques dans une même parenthèse, les séparer par des points-virgules et les ordonner du plus ancien au plus récent : (Dubois et al. 1983 ; Marchand 2006).


Les références d'auteurs et œuvres antiques seront indiquées de la façon suivante : Pline, Histoire Naturelle, XVIII, IV, 19-21 ; Lucain, La Pharsale, V, 542-677 ; César, Guerre des Gaules, III, 29.

 

  • Bibliographie en fin d’article :

 

- Il s’agit de fournir au lecteur les références indispensables ; éviter les listes pléthoriques (en particulier de rapports de fouille et autres documents de littérature grise) ;la bibliographie ne comprend que les références appelées en abrégé dans le texte de l’article.

La bibliographie sera présentée à la suite du texte, par ordre alphabétique et, pour un même auteur, par date de publication. Elle doit comporter toutes les indications nécessaires : noms des auteurs, date de parution, titre complet de l'article ou du livre, intitulé complet de la revue, numéro du volume, pagination, etc., les abréviations étant à proscrire.

 

- Ouvrage :

Nom de l’auteur INITIALE(S) DU PRÉNOM, année de parution. Titre complet. Lieu d’édition, éditeur, nombre de pages (collection, numéro de tome dans la collection).

Exemple : Giuliato G., 1992. Châteaux et maisons fortes en Lorraine centrale. Paris, éd. de la Maison des Sciences de l’Homme, 240 p. (Documents d’Archéologie Française, 33).

 

- Article dans un périodique :

Nom de l’auteur INITIALE(S) DU PRÉNOM, année de parution. Titre. Nom du périodique, tome (fascicule), pages.

Exemple : Kasprzyk M., Meniel P., Barral Ph., Daubigney A., 2010. Lieux de culte dans l’Est de la Gaule : la place des sanctuaires dans la cité. Revue de l’histoire des religions, 227 – 4, 639-662.

 

- Contribution aux actes d’un colloque :

Nom de l’auteur INITIALE(S) DU PRÉNOM, année de parution. Titre. In Nom de l’auteur INITIALE(S) DU PRÉNOM dir. Titre complet de l’ouvrage. Lieu d’édition, éditeur, pages (collection, numéro de tome dans la collection).

Exemple : Barral Ph., 1999. Aspects de La Tène ancienne et moyenne en Côte-d’Or et vallée de la Saône. IVilles A., Bataille-Melkon A. dir. Fastes des Celtes en Champagne et Bourgogne aux VIIe-IIIe siècles avant notre ère, actes du XIXe colloque de l’AFEAF, Troyes, 1995. Reims, Société archéologique champenoise, 447-460. (Mémoire de la Société archéologique champenoise, 15).

 

- Mémoire universitaire :

Nom de l’auteur INITIALE(S) DU PRÉNOM, année de parution. Titre. Type de mémoire, lieu, université, nombre de pages.

Perrault Ch., 1993. Approches dendrochronologiques du hêtre (Fagus sylvatica L.). Mémoire de DEA, Besançon, Université de Franche-Comté, 36 p.

- Références à distinguer : en appel (Dupont 1995a ; Dupont 1995b), dans la bibliographie finale : Dupont J., 1995a. Les systèmes viaires en Bourgogne antique

 

  • Quelques normes usuelles :

 

- Les petits nombres seront écrits en toutes lettres. Les mesures, les pourcentages, les dates seront écrits en chiffres arabes, les siècles en chiffres romains.

- Écrire « siècle » en entier et nombre en romain : IVe siècle (et non IVème, IVè ou 4e).

- Dates : 180 av. n. è. et IIe siècle de n. è.

- Époques : Préhistoire, Protohistoire, Antiquité, Néolithique ancien, âge du Bronze, Bronze ancien, âge du Fer, premier âge du Fer, La Tène, Hallstatt, Haut-Empire, Moyen Âge, haut Moyen Âge.

- Points cardinaux en minuscules : ouest, est, ou en abrégé SO-NE ; seuls les termes désignant une région prennent une capitale : Allemagne du Sud, l’Est de la France.

- Les noms de départements, régions ou pays prennent des majuscules et des traits d’union (Côte-d’Or, Saône-et-Loire, Pays-Bas …)

- Les noms de lieux-dits prennent des majuscules mais pas de traits d’union ; ils sont indiqués en italique, pour les distinguer des noms de commune, par ex : Mandeure Les champs des Fougères ; Verdun-sur-le Doubs Le Petit-Chauvort

- N’utiliser que les guillemets typographiques français « » pour les citations.

- a priori, idem, infra, supra, a posteriori

- n°, réf., av. J.-C., ap. J.-C., premier – 1er, première – 1re, deuxième – 2e 

- C14, BP (pour les dates radiocarbone non calibrées), cal. BP (pour les dates radiocarbone calibrées), BC / AD (pour les dates dendrochronologiques)

- éd. (pour éditeur, édition), p. (et non pp., pour page), t. (tome), suppl. (supplément).

- Unités de mesure sans point et avec un espace : 10 km, 25 m, 32 kg, 12 m2, 10 ca, 120 ha.

 

  • Iconographie et documents numériques :

 

- Les auteurs sont responsables de l’iconographie qu’ils proposent et doivent, à ce titre, s’assurer de la reproductibilité des documents qu’ils n’ont pas eux-mêmes conçus.

- la couleur est prévue dans la publication mais doit être réservée aux illustrations qui le nécessitent ; privilégier des illustrations de très bonne qualité

- les figures doivent être fournies montées. Les titres ne doivent en aucun cas figurer dans l’illustration (y compris quand il s’agit de tableaux ou graphiques). Les légendes d’illustrations sont à fournir dans une liste à part.  

- il ne sera pas accepté de fichiers « image » (graphiques, photos, cartes…) au format .doc, autre format texte ou ppt (Powerpoint).

- il est rappelé que toute carte doit être impérativement pourvue d’une échelle et d’une orientation. Sauf cas exceptionnel, la règle veut que le nord soit toujours orienté vers le haut. Les plans, cartes et coupes doivent être fournis avec une échelle graphique cohérente.

- Photographies et documents couleur : 

- fournir à la dimension souhaitée les documents, au format tiff, avec une bonne résolution (400 dpi de préférence ; 300 dpi minimum) et dans le mode colorimétrique adéquat (clichés N&B : mode niveaux de gris ; clichés couleur : mode CMJN),

- sont donc à proscrire les documents en RVB et les documents en basse résolution (inutile de transformer une image 72 dpi en 300 dpi, cela n’a aucun effet).

 

- Documents au trait :

- Fournir à la dimension souhaitée les documents, au format tiff, avec une bonne résolution (1 200 dpi minimum) et dans le mode adéquat (bitmap).

 

- Documents vectorisés (Adobe Illustrator© ou autre) :

- Fournir une version de document en format .eps (les polices doivent être incluses dans le document).

- Veiller à ce que les échelles soient cohérentes (1/50e, 1/250e, etc.).


- Veiller à utiliser, pour l’ensemble de l’article, la même police de caractère, le même type de nord et d’échelle.

- Veiller à l’épaisseur des traits (pas de traits inférieurs à 0,25 points), aux trames de gris (20% minimum), au contraste entre les trames de gris (15 % minimum entre deux trames distinctes), à la bonne lisibilité des caractères et des symboles.

- Ne pas encadrer les illustrations.

 

- Taille des illustrations :

- Les illustrations ne pourront dépasser la taille maximale de 170 x 252 mm. Les largeurs autorisées sont de 80, 120 et 170 mm (1 colonne, 1,5 colonne, 2 colonnes).

 

 

Adresser les documents au secrétariat d’édition du colloque

 

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu